Mathieu Laine, entrepreneur et intellectuel de 41 ans, auteur d’une demi-douzaine d’ouvrages dont son Dictionnaire amoureux de la liberté, nous livre un bel article sur François Fillon dans Challenges, le 19 mai: « Quand Fillon conseille à Macron de prendre sa liberté »

Il y dresse le portrait d’un François Fillon réformateur :

Sa main n’a pas hésité quand il fallait réformer l’université alors que l’Elysée tremblait. Valérie Pécresse, alors ministre, en atteste. Idem quand il a fallu modifier nos régimes de retraites face à quatre millions de manifestants battant le pavé.

Et y reconnaît la ferme volonté de transformation de François Fillon:

Le réformisme radical, tel est bien le cheval de bataille de l’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy […]. Les propositions très fortes, il fut le premier à les formuler, à les creuser, à les trouver et à les tester sur le terrain. Objectivement identifié comme « le programme le plus abouti à droite », […] le plan d’action de Fillon s’affiche revigorant, ambitieux, à la hauteur de l’enjeu, du retard et de l’échec français. S’il entend, fort d’une méthode affûtée, jouer désormais, lui l’ancien souverainiste, le primat de la liberté, c’est nourri de sa riche expérience passée à exécuter … le programme trop timoré des autres.