Le 2 décembre, Napoléon Bonaparte remportait une éclatante victoire à Austerlitz et y démontrait son génie militaire. A ses troupes il déclarait « il vous suffira de dire : j’étais à la bataille d’Austerlitz pour que l’on vous réponde : voilà un brave ! »

Il est essentiel de se souvenir de notre Histoire pour comprendre nos racines, notre culture et finalement ce que nous sommes. Il ne s’agit pas de glorifier Napoléon mais de connaître cette séquence courte et intense de notre Histoire de France qui façonne encore notre quotidien.

C’est donc pour rappeler les grandes réalisations de Napoléon et appeler nos dirigeants politiques à penser « GRAND » que nous rédigeons ce court billet 212 ans après cette célèbre bataille d’Austerlitz.

Napoléon avait une vision politique et portait une immense ambition pour la France. Nous pouvons attribuer à sa vision et à sa volonté politique :

  • Le Sénat
  • Le Conseil d’Etat
  • La Cour des Comptes
  • Le corps préfectoral
  • Les Lycées et les écoles Primaires, le Ministère de l’Instruction
  • L’Université, qui avait disparue avec la révolution
  • Le baccalauréat
  • Le Code Civil
  • Le Code Pénal
  • Les Cours d’Appel, de Cassation, le Conseil des Prudhommes
  • La Banque de France
  • Les Chambres de Commerce
  • La construction de la Bourse de Paris
  • Le concordat
  • La fonction de Grand Sanhédrin qui permet l’assimilation des juifs
  • La Légion d’Honneur
  • Le cadastre
  • De nombreux grands aménagements dans Paris dont l’Arc de Triomphe

Quel président a récemment dit que la France n’était pas réformable ? (« Selon Macron, la France n’est pas réformable », Les Echos, Août 2017)

La politique doit renouer avec l’ambition et le temps long. C’était tout le message de Rafik Smati cette semaine qui propose de créer, plutôt que quelques ordonnances à la marge dans un océan de complexité administrative, de nouvelles fondations juridiques pour notre monde du XXIème siècle :