Les Yvelines avec Objectif France

Pour une droite courageuse dans les réformes économiques, ferme dans les valeurs, moderne et écologique

Catégorie : Terrorisme et Sécurité (Page 1 of 2)

« On a manqué de fermeté au nom d’une tolérance qui n’est rien d’autre que de la lâcheté »

Venu à la rencontre des Saint-Germanois, le général (2S) Bertrand Soubelet, vice-président du mouvement Objectif France a fait salle comble. Elus locaux, mais également sympathisants de toutes les Yvelines se sont déplacés à St-Germain pour échanger avec lui. Retour sur quelques paroles fortes.

On le sait courtois, n’élevant jamais le ton. Mais cette bienséance n’empêche pas le général Soubelet de tenir des propos sans concession. Ce samedi 7 avril, il est allé à la rencontre des habitants de Saint-Germain-en-Laye, pour les écouter mais également pour transmettre quelques messages clefs.

« J’avais dit que jamais de ma vie je ne ferais de politique ». Au service de la France pendant 35 ans comme officier de gendarmerie, le général Soubelet a fréquenté de près ceux qui nous gouvernent. « Je sais comment fonctionnent les politiques, ils suivent leurs ambitions personnelles, obéissent aux règles du parti. Quand j’étais numéro 3 de la gendarmerie, j’ai côtoyé des élus, des ministres, des présidents… J’ai vu comment certaines décisions importantes ont été prises en dépit des intérêts du pays. »

Aujourd’hui c’est pourtant comme vice-président d’un parti politique, « Objectif France », créé par Rafik Smati que le Général Soubelet, sillonne la France, à la rencontre de ses concitoyens. « L’ADN de notre mouvement c’est d’écouter les Français, ne pas leur assener des vérités comme le font tous les autres partis. Quand on prête attention aux sujets qui les préoccupent, on se rend compte qu’ils sont plein de pragmatisme et de bon sens. » Or c’est peut-être cela qui manque le plus à nos gouvernants depuis quelques décennies : le pragmatisme et le bon sens. Le général Soubelet souligne également l’importance d’incarner un discours. « Je ne fais pas partie de ceux qui « disent » et qui ne font pas ce qu’ils disent. Il est indispensable qu’il y ait une cohérence entre ce qu’on dit et ce qu’on fait. Or cette cohérence n’existe pas dans notre pays. »

L’homme qui s’était juré de ne jamais faire de politique et qui pourrait profiter aujourd’hui d’une paisible retraite au pays basque ou simplement se contenter de gérer l’entreprise de 22 personnes qu’il a créé, est donc entré dans l’arène politique. Avec l’objectif de faire de la politique autrement, dans un esprit oblatif, un esprit de « service ».

Le souhait de Bertrand Soubelet : être utile à son pays. « Le jour où j’ai écrit mon premier livre -qui m’a valu d’être débarqué par le Président de la République- j’ai eu impression d’être utile à mon pays. Je l’ai fait parce que j’étais convaincu que la vision que j’étais en mesure d’exposer aux Français sur les maux de notre société pouvait apporter des éléments intéressants au débat. »

La vérité est toujours bonne à dire

Dire la vérité, c’est le fil rouge de l’engagement de Bertrand Soubelet. En 2013, auditionné par l’Assemblée nationale, il a tenu des propos lucides, des propos de vérité. Cela lui a valu d’être écarté de toutes ses responsabilités par le gouvernement Valls. « Si on ne peut pas dire la vérité quand on est appelé à parler devant les représentants du peuple je me demande si on est encore en démocratie ». L’ancien militaire n’a aucun regret : j’assume ce que je suis, j’assume ce que j’ai dit. Il serait temps que dans notre pays tous les hommes politiques en fassent autant. Le sens de l’engagement, la capacité à assumer ses responsabilités, à ne pas changer d’avis en permanence, au gré de ce que dit l’opinion publique, c’est ce qui manque le plus parmi nos gouvernants ». S’il devait choisir un modèle en politique, le vice-président d’Objectif France opterait pour Nelson Mandela. Un homme qui après 27 ans de captivité a tendu la main aux adversaires d’hier, sans rancune ni regret. « Dans son magnifique livre, ‘un long chemin ver la liberté’ il distingue deux catégories de dirigeants, ceux qui sont versatiles et ceux qui ont une vision, qui sont constants, habités par le sens de l’honneur. » Ceux-là, hélas, sont trop rares à s’engager en politique.

Car il est souvent plus facile d’être versatile, de se mentir à soi-même et de mentir aux autres que de tenir un discours authentique. « Notre pays est en grand danger. Des signaux faibles se manifestent tous les jours, mais ils ne sont pas pris en compte. J’ai tiré la sonnette d’alarme auprès d’un certain nombre de ministres… Beaucoup d’hommes et de femmes politiques n’ont pas envie d’accepter la réalité car elle ne correspond pas à ce qu’ils souhaiteraient. »

Parmi ces illusions ce fameux rêve du « vivre ensemble », de l’universalisme béat, qui loin de créer des ponts, de la fraternité, a laissé émerger des communautarismes sectaires. « Quand des migrants arrivent, ils ne viennent pas en France. Ils viennent rejoindre une partie de leur communauté qui est en France. Ce n’est pas pareil ! Que fait-on contre cela ? Rien ! »

Entrer en résistance

A force de détourner les yeux et de ne pas réagir on laisse le champ libre à ceux qui portent un projet de société susceptible d‘entraîner l’implosion de notre pays. Les gouvernants préfèrent faire la politique de l’autruche, retardent le moment de prendre les mesures adéquates. Une lâcheté que la France risque de payer très cher. Face à cette lâcheté le général Soubelet nous appelle à « entrer en résistance ». « Un jour, un sursaut, un soulèvement national se produira. Les Français en auront marre. Je souhaiterais que l’Etat réagisse et prenne ses responsabilités avant que les Français se sentent dans l’obligation de se défendre eux-mêmes parce que l’Etat n’assure plus leur sécurité. Nous n’en prenons hélas pas le chemin. »

Cet esprit de résistance, rien mieux que la mort tragique du colonel Beltrame ne saurait l’illustrer. « J’ai connu Arnaud, confie le général Soubelet. Son choix laissera une trace dans le cœur de beaucoup de Français. Il contribue à tuer l’indifférence et le déni dans lesquels nous vivons depuis très longtemps déjà. »

Entrer en résistance, chacun d’entre nous peut le faire à sa manière, en réagissant sur les forums, en interpelant les politiques, en ne laissant pas l’injustice se perpétuer dans l’indifférence, en s’indignant à bon escient. Que penser de ce magistrat qui a ordonné la garde à vue de 3 légionnaires en goguette ayant porté secours à une jeune femme qui venait de se faire dérober son sac ? Comment se fait-il que l’Etat ne prenne pas ses responsabilités en désavouant certains magistrats qui agissent non en fonction du droit mais en fonction de leurs convictions et opinions. Dans quel pays vivons-nous si prendre la défense d’une femme attaquée est passible d’une sanction ? Les exemples montrant que notre pays tolère de plus en plus l’incivisme et laisse détruire les valeurs qui le fondent ne manquent pas. Récemment dans le Cher, des responsables d’associations cultuelles musulmanes ont refusé de serrer la main de la préfète, bafouant ainsi à la fois la dignité des femmes et celle de l’Etat. Les autorités ont-elles réagi ? Nullement. « Les bras m’en tombent quand je vois que l’Etat se laisse ainsi humilier. C’est de la démission ».

Sa conviction : depuis plus de 30 ans « on a manqué de fermeté au nom d’une « tolérance » qui n’est, en fait, rien d’autre que de la lâcheté ».

Des solutions qui ne peuvent plus être remises au lendemain

Faire ce constat c’est bien, mais quelles solutions propose Objectif France demande l’assistance. La première, que le général développe dans son dernier ouvrage (1), c’est de rétablir sans plus tarder un socle d’ordre et d’autorité et mettre en place les conditions pour que la liberté et la sécurité des citoyens et du territoire soient assurés. « Je vais annoncer dans un proche avenir une série de mesures à prendre d’urgence » explique le vice-Président d’Objectif France. Des mesures courageuses dont il promet qu’elles risquent de faire des vagues ! Car elles ne suivent ni le consensus mou, ni la dictature de l’opinion. Loin, bien loin des propositions que font un certain nombre d’homme politiques. « Personne ne veut prendre le risque de déplaire. Je suis désolé, mais quand on est un élu responsable il faut savoir prendre des décisions qui vont dans l’intérêt général et le bien commun, dussent-elles ne pas être conformes à l’opinion publique. » Or beaucoup d’hommes et de femmes politiques, même dans le camp de la droite proposent des mesures qui sonnent bien, qui semblent martiales, qui vont séduire une partie de leur électorat, mais qui sont tout simplement impossibles à mettre en œuvre. « Moi ce qui m’intéresse ce sont les décisions qui permettent d’avancer et pas les annonces qui vont plaire mais n’auront pas de de réalité concrète. L’effet d’annonce, l’incantation, c’est de la communication, ce n’est pas de la politique. »

Objectif France refuse de s’adresser à un électorat », de « flatter » une partie de la population pour la séduire. « On s’adresse à tous les Français quel que soit leur bord politique, y compris ceux qui ont voté pour l’extrême gauche ou l’extrême droite car ils en avaient ras-le-bol. »

Autre impératif : ne pas laisser les bien-pensants nous faire taire et nous demander de nous repentir sans cesse. « Nous ne devons rien à personne et nous ne devons avoir peur de personne ». Nous devons également retrouver la fierté d’être Français.

Incontestablement le général Soubelet tient des propos iconoclastes. Iconoclastes comme l’était son premier livre, dont le titre « Tout ce qu’il ne faut pas dire » (Ed. Plon), nous invitait déjà à cesser de nous taire. Derrière son affabilité, Bertrand Soubelet s’impose comme un leader qui ne transigera ni avec la vérité, ni avec le courage. « Plus j’avance plus je me dis que j’ai un fond révolutionnaire ».

(Tous nos remerciements vont à Marta de Cidrac, sénateur des Yvelines  pour son accueil et aux sympathisants d’Objectif France pour leurs questions et commentaires lors de ce débat)

« Sans autorité, quelle liberté », Bertrand Soubelet. Ed. de l’Observatoire, mars 2017

Les ennemis obscurantistes de la France veulent sa dislocation

Rafik Smati était l’invité de LCI le 27 mars 2018. A cette occasion, il s’est exprimé au sujet de l’attentat de Trèbes. Il y a donné sa vision du péril qui ronge le pays et des solutions à apporter. Voici la transcription du passage vidéo ci-dessous.

« Quels sont les objectifs de l’ennemi que nous avons en face ? C’est que la société française se disloque. Donc tout ce qui peut abonder dans le sens de ce que souhaite l’ennemi doit impliquer une certaine retenue de notre part.

Nous avons des mesures à prendre, et je suis favorable à un régime d’ordre, extrêmement sévère, en faisant appliquer la loi dans tout ce qu’elle nous permet de faire aujourd’hui.

Mais le vrai problème, quel est-il ? Prenez la deuxième loi de Newton. Quand une force s’applique à une masse, si vous ne voulez pas que cette masse bouge ou se déstabilise, il faut exercer une autre force en face, une contre-force. Cette contre-force, c’est le récit national français. C’est quoi être Français aujourd’hui ? C’est quoi la République française ? Si on n’est pas capable d’y mettre quelque chose, si on n’est pas capable de faire passer à nos enfants, à nos petits-enfants, un idéal républicain, et bien on a perdu la bataille, de fait, parce que la nature a horreur du vide. Et ce qui se passe aujourd’hui, c’est qu’une idéologie est en train de s’emparer d’un espace que nous avons laissé vacant.

La réalité c’est qu’aujourd’hui dans les quartiers, vous avez une grande partie de la population qui a la boule au ventre, qui est traumatisée par ce qui est en train de se passer et nous avons le devoir, nous République française, d’aller y imposer l’ordre par tous les moyens. Je dis bien par tous les moyens, parce que c’est l’intérêt de la République et c’est l’intérêt de la population qui y vit.

Je voudrais aussi rebondir sur l’intervention absolument surréaliste de Christophe Castaner. Il a commencé en parlant du vivre ensemble. Le vivre ensemble prononcé tel qu’il l’a prononcé, c’est une vision extrêmement bisounours. C’est le vivre ensemble « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ». Mais pourquoi le qualifier ainsi ? Le vivre ensemble, ça s’appelle le contrat social ! C’est la base de la République française et un contrat social, c’est des droits et des devoirs.

Il faut donc un régime qui soit impitoyable avec ceux qui enfreignent les lois de la République française, quelles que soient les infractions. Quand quelqu’un n’a pas la nationalité française et sort du rang, complote, oui il faut prendre toutes les décisions et l’expulser. L’article 411-4 sur l’intelligence avec l’ennemi, évidemment qu’il faut le mettre en place. Evidemment que tous ceux qui se sont battus hors de nos frontières, qui ont fait couler le sang, évidemment qu’on ne doit pas les « accueillir» pour employer le terme gouvernemental.

Et au-delà de cela, parce que c’est un combat de long-terme et que c’est difficile, la seule solution en France, dans nos quartiers, dans nos régions c’est de recréer une envie de France. C’est la seule solution. Si nous ne recréons pas une envie de France, nous avons perdu.

Ce qu’il y a de pernicieux quand on dit « il faut demander aux musulmans », c’est qu’il y a d’un côté des radicalisés – et on peut difficilement discuter avec eux – et de l’autre côté des citoyens français, qui par ailleurs sont musulmans. Ceux-là n’ont pas envie de s’exprimer en tant que musulmans, car ils sont citoyens français. Je crois que le plus important, c’est de reprendre la fameuse formule de Clermont Tonnerre à l’époque de Napoléon Bonaparte s’agissant des juifs quand il avait dit « tout refuser aux juifs en tant que nation, mais tout leur accorder en tant que citoyens ». Il faut que nous soyons tous animés par cette idée de tout refuser à l’islam en tant qu’idéologie politique, mais tout accorder aux musulmans en tant que citoyens français. Nous sommes sur une ligne de crête, mais si elle est acceptée par tous, il y a un mot qui pourra revenir et redorer son blason, c’est le mot « fraternité ».

Mais pour cela il faut qu’il y ait des règles, et des règles précises. Ce sont les règles de la République française. Aujourd’hui, nous faisons les autruches dans les quartiers, nous n’y allons pas, nous sommes lâches. Quand je dis « nous », c’est la classe politique qui nous gouverne depuis 30 ou 40 ans. C’est ça la réalité ! Il y a des dirigeants politiques locaux, des maires qui font du clientélisme, qui louent des salles pour acheter des voix. On le sait tout cela et on ne fait rien ! »

Hommage au Lieutenant-Colonel Arnaud Beltrame

Un nouvel attentat ignoble vient de secouer notre pays et le plonger dans le deuil. La liste des victimes de la barbarie de l’islamisme radical sur notre territoire s’allonge encore et nous rappelle que nous sommes en guerre. Nous pensons aux victimes et à leurs familles avec lesquelles nous sommes unis dans la douleur.

Nous souhaitons aussi rendre un hommage particulier au Lieutenant-Colonel Arnaud Beltrame dont le sacrifice ultime démontre que face à cette barbarie, s’élève la grandeur d’âme et le sens le plus élevé du Service, celui de donner sa vie pour sauver celles des autres.

Nous associons à notre hommage ses frères d’armes de la gendarmerie nationale, tous les militaires et policiers, qui au quotidien assurent notre sécurité et sont prêts, comme le Lieutenant-Colonel Arnaud Beltrame, à donner leur vie pour nous.

Rafik Smati, président d’Objectif France, et le général (2S) de la gendarmerie nationale Bertrand Soubelet, vice-président d’Objectif France se sont exprimés également.

Mohamed Louizi, auteur du blog « Ecrire sans censures ! » a rédigé un compte-rendu de l’intervention de Bertrand Soubelet sur BFM:

Nous vous invitons enfin à signer nos manifestes de soutien à nos militaires et policiers :

Je soutiens nos militaires

Je soutiens nos policiers

Rencontre avec le général (2S) Bertrand Soubelet à Saint-Germain-en-Laye

Le comité Objectif France des Yvelines est heureux de vous inviter à une conférence débat le 7 avril prochain avec Bertrand Soubelet, général 2S de la gendarmerie nationale et vice-président d’Objectif France.

La conférence portera sur le thème de son dernier livre : « Sans autorité, quelle liberté ? »

Cet événement se tiendra à Saint-Germain-en-Laye en la présence de Marta de Cidrac, Sénatrice des Yvelines

7 avril 2018 – accueil à partir de 10h00, début de la conférence à 10h30

Adresse: Restaurant Le Fuxia 22 rue Andre Bonnenfant, Saint-Germain-en-Laye (accès libre mais prévoir de commander sa consommation)

Inscription obligatoire :

Macron face à l’islamisme radical : entre laxisme et clientélisme

La presse nous parle de Brigitte Macron souhaitant changer la porcelaine de l’Elysée et de son jeune mari Jupiter adoptant un chien. Ne ressentez-vous pas un étrange malaise à ces nouvelles alors que des Français meurent mois après mois victimes du terrorisme (plus de 240 morts et 900 blessés depuis le 1er janvier 2015 – voir tableau en fin d’article) et que l’islamisme radical se propage comme un cancer dans notre pays, sans que cela soit sa priorité principale ?

L’islamisme politique et ses conséquences terroristes sont un danger pour la patrie. Les combattre et les vaincre devraient être une obsession de court-terme et de long-terme pour le dirigeant de notre pays. Or Emmanuel Macron et son gouvernement allient clientélisme et laxisme, d’usage à gauche.

Tout médecin vous dira que c’est le diagnostic qui donne le bon remède. Il est donc important de rappeler ici quatre vérités sur le mal qui nous ronge et quelques mesures essentielles à prendre pour y répondre.

  • 1ère affirmation: ceux qui tuent nos fils et compagnes sont des islamistes
  • 2ème affirmation: les islamistes radicaux, s’ils ne sont pas tous des tueurs, cautionnent le djihad violent en France
  • 3ème affirmation: l’immigration de masse nourrit l’islamisme radical
  • 4ème affirmation: l’islamo-gauchisme conduit Macron au laxisme

1ère affirmation: ceux qui tuent nos fils et compagnes sont des islamistes

A lire la liste des attentats et tentatives d’attentats en France, on trouve bien quelques explosions en Corse et des tentatives individuelles, toutes déjouées. Ces actions sont à punir sévèrement, mais elles ne font pas de morts.

La totalité des terroristes qui « réussissent » se réclament de l’islam et du djihad. Il n’y a donc pas un problème avec « les  religions » comme semblait l’affirmer Emmanuel Macron lors de son discours à Saint-Etienne-du-Rouvray pour le premier anniversaire de la mort du Père Hamel. Il y a un problème avec l’islam qui dans son courant sunnite nourrit depuis plus de 1000 ans un projet politique.

Rémi Brague l’expliquait très bien dans un entretien l’an passé : «L’erreur de l’Europe est de penser l’islam sur le modèle du christianisme»

Car en effet, à ceux qui pensent que le djihad n’est pas nécessairement violent, il est suggéré de découvrir l’analyse détaillée de Sami A. Aldeeb Abu-Sahlieh dans le livre « Le jihad dans l’islam » pour se rendre compte que la quasi-totalité des exégètes interprètent le jihad comme devant être militaire et offensif.

Selon le juge Trévidic, qui est bien placé pour donner un avis éclairé sur la question, le jihad en Europe va donc se développer.

2ème affirmation: les islamistes radicaux, s’ils ne sont pas tous des tueurs, cautionnent le djihad violent en France

L’islamisme radical n’est pas le fait de quelques « déséquilibrés ». Les islamistes radicaux sont très nombreux et se réclament bien de l’islam. On parle notamment de 25.000 à 40.000 salafistes sur plus de 100 lieux de culte. Avant que les tueurs ne passent à l’acte, se trouvent les prédicateurs et une foule croissante d’islamistes qui ne tuent pas, mais cautionnent ces tueurs.

Dans un rapport publié en septembre 2016, l’Institut Montaigne affirme qu’un islam français est possible et nous devons l’espérer … mais le rapport indique que 28% des musulmans considèrent la charia comme supérieure aux Lois de la République, dont 15% sont clairement « sécessionnistes ».

Sur une hypothèse très basse de 4 millions de musulmans en France, cela représente donc plus d’un million de musulmans préférant la charia à notre Droit. Radicalisés par des prédicateurs de haine, cette population peut représenter un risque considérable d’explosion de violence. Voici une excellente intervention sur le même thème aux Etats-Unis et qui le démontre avec pertinence.

Waleed Al-Husseini, d’origine palestinienne, ne dit pas autre chose dans son dernier ouvrage « Une trahison française »

Si vous pensez encore que l’immense majorité des musulmans est pour un islam séculier, lisez l’excellent entretien de ce musulman réformateur Amer Albayati qui se considère pour sa part comme très minoritaire.

Nul besoin de rappeler l’influence dramatique de l’Arabie Saoudite et du Qatar dans la diffusion du salafisme et du wahhabisme, les courants les plus extrêmes de l’islam, qui prospèrent en Europe et en France.

Plus sournois sans doute est le mouvement des frères musulmans créé par le grand-père de Tariq Ramadan et dont sont issus l’UOIF, le CCIF ou Lallab. A lire et à voir absolument le texte qui suit que nous indique Zohra Bitan.

Le CCIF et Lallab, qui font beaucoup parler d’eux, sont d’excellents exemples de la perversité de leur méthode, que notre pauvre pays a bien du mal à démasquer, par aveuglement et naïveté.

3ème affirmation: l’immigration de masse nourrit l’islamisme radical

Le communautarisme de trop nombreux musulmans, nourri par la prédication salafiste, une délinquance très développée dans de nombreux territoires et les phénomènes connus de radicalisation en prison permettent au recruteurs de terroristes d’accéder à un immense vivier de candidats.

Il est évident que la porosité des frontières, l’immigration de masse, l’échec total de l’intégration d’immenses communautés et l’inefficacité de la laïcité contribuent très largement à créer les conditions des drames qui nous touchent.

4ème affirmation: l’islamo-gauchisme conduit Macron au laxisme et à l’immobilisme

L’islamo-gauchisme offre un boulevard aux ennemis de la Nation. Il qualifie toute critique de fascisante et empêche d’analyser avec objectivité la nature de nos maux. Nourri par un fond d’anti-cléricalisme (où sont les terroristes chrétiens en France?) il se développe surtout grâce au clientélisme, très lucratif en voix.

Tous les hommes et femmes de gauche ne sont pas islamo-gauchistes heureusement. Jacques Julliard par exemple le dénonce avec beaucoup d’acuité.


Emmanuel Macron est donc silencieux sur l’islamisme radical. Ce silence est scandaleux. Pour le comprendre, il suffit de se rappeler le clientélisme odieux dont il a fait preuve pendant sa campagne, démontré par le soutien très actif de l’UOIF ou du CCIF, c’est à dire des frères musulmans. Il faut se rappeler  qu’il a qualifié la colonisation de crime contre l’humanité à partir d’Alger et que certains s’en félicitaient, comme un certain journaliste de Challenges, Bruno Roger-Petit.

Pour comprendre plus en détail comment Emmanuel Macron est otage du vote islamiste, il faut lire l’analyse détaillée de Mohamed Louizi. Auteur du blog « Ecrire sans censures!« , co-signataire de l’appel des 100 intellectuels contre le séparatisme islamiste, il a publié à la fin de la campagne présidentielle une analyse de tous les liens entre Emmanuel Macron et les réseaux islamistes: « Présidentielle : Emmanuel Macron, otage du vote islamiste ? »

Face à ce diagnostic, quelle politique mener ?

La première chose est donc d’accepter de nommer les choses, de faire le bon diagnostic. A partir de ce moment là, il faut déployer une panoplie d’initiatives, sur tous les fronts, pour mener la guerre (car il s’agit d’une guerre de civilisation) et vaincre.

Ces initiatives peuvent se décliner autour de grands axes. Voici une liste non exhaustive de mesures à prendre, issues du projet pour la France du candidat François Fillon et que Emmanuel Macron est bien loin de vouloir appliquer :

Impunité Zéro:

  • rétablissement des peines planchers pour les récidivistes
  • désengorgement des tribunaux via les délits dits d’incivilité en les soumettant à des contraventions à paiement immédiat ou retenue sur les prestations sociales
  • abaissement de la majorité pénale à 16 ans
  • construction massive de places de prisons
  • peine d’interdiction du territoire pour les délinquants étrangers condamnés en France.
  • armement des polices municipales et augmentation de leur pouvoir de contrôle et de verbalisation
  • tolérance zéro pour les infractions à la laïcité et signes évidents de radicalité (burqua, refus de soin par personnel masculin etc)

Lutte sans merci contre l’islamisme radical:

  • dissolution immédiate de tous les mouvements qui se réclament du « salafisme » ou des frères musulmans
  • strict contrôle administratif du culte musulman
  • obligation de prêcher en français
  • pouvoir donné aux préfets, au-delà de la fin de l’état d’urgence, d’ordonner une fermeture des lieux de culte lorsque leur activité est de nature à porter une atteinte grave à l’ordre public et à la sécurité intérieure.

Augmentation massive des moyens régaliens:

  • équipement des forces de sécurité et notamment sur tout ce qui relève des nouvelles technologies pour cerner et chasser la délinquance
  • augmentation des moyens dont humains pour le renseignement
  • augmentation massive des moyens pour la police, gendarmerie, armée et justice

Destruction de l’Etat Islamique et guerre contre les jihadistes:

  • application du livre IV du code pénal permettant de condamner jusqu’à 30 ans des Français reconnus coupables d’intelligence avec l’ennemi
  • interdiction, après déchéance de nationalité, à tout Français parti combattre à l’étranger dans les rangs terroristes de rentrer sur le territoire national ; expulser du territoire national les étrangers proches des réseaux terroristes, et faire application de peines renforcées pour les atteintes à la sécurité nationale
  • politique étrangère servant les intérêts des Français, c’est-à-dire de lutte sans merci contre le terrorisme islamique en menant des alliances avec les gouvernements qui mènent la même politique

Réduire l’immigration à son plus strict minimum et augmenter les contrôles:

  • traque et neutralisation des réseaux de passeurs
  • réduction des délais de procédures notamment pour le droit d’asile
  • politique ferme d’expulsion des étrangers en situation irrégulière vers leur pays d’origine
  • renégociation des accords de Schengen
  • quotas d’immigration définis chaque année par le Parlement limitant le nombre d’étrangers qui pourront être admis en France, en fonction de nos besoins économiques et de nos capacités d’intégration, y compris le regroupement familial
  • renégociation de la directive sur les travailleurs détachés
  • conditionnement des prestations sociales à une durée de résidence préalable pour les étrangers en situation régulière
  • suppression de l’AME (aide médicale d’Etat) et remplacement par la seule prise en charge des urgences médicales et des maladies infectieuses
  • expulsion des étrangers condamnés pour des crimes et délits
  • portée de la durée minimale de résidence en France exigée d’un candidat à la naturalisation sera portée à 8 ans (nombreux détails sur la naturalisation dans son discours de Nice)
  • abrogation des récentes réformes législatives élargissant inconsidérément l’accès automatique ou quasi-automatique à la nationalité française,
  • augmentation à 5 ans de la durée minimale de vie commune avant l’acquisition de la nationalité par les conjoints de Français et à 8 ans la durée minimale de résidence en France pour être naturalisé.
  • restauration de notre souveraineté migratoire en renégociant les directives européennes chaque fois qu’elles l’entravent (exemple CEDH)

Agir sur le long-terme par l’éducation, pour que la transmission des valeurs et de notre culture, le développement du sens de l’effort, le respect de l’autorité fassent partie de la mission de nos écoles

Ce sont sur ces piliers que l’opposition doit se structurer face à Macron et à ses marcheurs. Ce sont sur ces initiatives que nous pourrons retrouver une unité nationale et la paix.

Si cet article vous a plu, vous pouvez vous abonner à notre Newsletter: Newsletter


Annexe : Liste des attentats et tentatives d’attentats islamiques de janvier 2015 à août 2017

Bilan des victimes: 239 morts et 891 blessés (soit en moyenne plus d’une victime par jour)

Date Lieu Nombre de morts Nombre de blessés Description
07/01/2015 Paris 12 11 Attentat contre Charlie Hebdo. Deux hommes cagoulés armés, les frères Kouachi, pénètrent dans les locaux de la rédaction du magazine Charlie Hebdo à Paris, tuant 12 personnes (dont un policier abattu en pleine rue) et faisant 11 blessés.
08/01/2015 Montrouge 1 1 Fusillade à Montrouge contre une policière municipale et un agent municipal par Amedy Coulibaly, faisant 1 mort et 1 blessé grave.
09/01/2015 Paris 4 5 Prise d’otages du magasin Hyper Cacher de la porte de Vincennes par Amedy Coulibaly.
09/01/2015 Dammartin-en-Goële 0 0 Prise d’otage dans une imprimerie à Dammartin-en-Goël Les frères Chérif et Saïd Kouachi, auteurs de l’attentat à Charlie Hebdo. Ils sont abattus par les forces de l’ordre lors de cet assaut.
03/02/2015 Nice 0 3 Attaque contre 3 militaires à Nice en mission dans le cadre du plan Vigipirate à l’arme blanche devant un centre communautaire juif par Moussa Coulibaly. Quelques instants après l’agression, il est intercepté par les forces de l’ordre. Durant sa garde à vue, il évoque sa haine des juifs et des militaires et dénonce les persécutions dont les musulmans seraient victimes selon lui
09/04/2015 Paris 0 0 Cyberattaque de TV5 Monde qui entraîne l’arrêt de la diffusion des programmes de la chaîne de télévision francophone TV5 Monde. Cette attaque, sans précédent dans l’histoire de la télévision, est revendiquée par le groupe « Cybercaliphate », se réclamant de l’Organisation État islamique.
19/04/2015 Villejuif 1 1 Sid Ahmed Ghlam, algérien islamiste radical de 24 ans, préparait à l’heure de la messe un attentat contre les deux principales églises  : Saint-Cyr-Sainte-Julitte au centre ville et Sainte-Thérèse au nord. Selon le curé de Saint-Cyr-Sainte-Julitte, il y avait trois cents personnes et la cérémonie n’était pas protégée par la police. À 8 h 50, il appelle le SAMU, car il est blessé gravement à la hanche et à la rotule par deux balles. Selon les enquêteurs il se serait lui-même blessé au cours de la tentative de vol du véhicule de Aurélie Châtelain, celle-ci est tuée et il aurait ensuite brûlé la voiture, qui contenait le corps de la jeune femme, avant de regagner le XIIIearrondissement. La police arrête alors Ghlam et évite ainsi le massacre.
26/06/2015 Saint-Quentin-Fallavier 1 0 Attentat de Saint-Quentin-Fallavier, à l’aide d’une voiture bélier, un homme fait exploser des bonbonnes de gaz dans une usine industrielle classée Seveso. Un corps décapité avec des inscriptions en arabe et la profession de foi musulmane est retrouvé à proximité du site. Le suspect est algéro-marocain et en lien avec la mouvance salafiste. L’auteur des faits nie la dimension terroriste.
21/08/2015 Oignies 0 3 Attentat du train Thalys par Ayoub El Khazzani, armé d’un fusil d’assaut AKM, il tente de tirer sur les passagers du train. Il sera désarmé par 3 Marines américains se trouvant dans le Thalys no 9364 reliant Amsterdam à Paris. Il blesse trois passagers avant d’être maîtrisé. L’auteur des faits nie la dimension terroriste.
29/10/2015 Base navale de Toulon 0 0 Un jeune Toulonnais de vingt-cinq ans, Hakim Marnissi, est arrêté alors qu’il préparait un attentat contre des militaires. Il était en contact avec un djihadiste français en Syrie et aurait reçu deux colis contenants un couteau et deux cagoules9.
« Il s’est radicalisé de manière fulgurante, confie au Figaro une source informée. Après avoir rompu de manière progressive avec sa famille et son entourage proche, il s’est muré dans une attitude silencieuse, puis de repli identitaire. »
13/11/2015 Saint-Denis et Paris 130 413 Attentats du 13 novembre perpétré par trois commandos distincts de 9 hommes par une série de fusillades dans 4 restaurants-Bistro du Xe et XIe arrondissements (40 morts) ainsi qu’une prise d’otage dans une salle de concert « Le Bataclan »dans le XIe arrondissements à Paris (90 morts) et à Saint-Denis au Stade de France par 3 actions kamikazes (1 mort). Ces six attaques sont les premières en Occident directement planifiées, organisées, exécutées et revendiquées officiellement par l’État islamique.
18/11/2015 Saint-Denis 0 5 A la suite des attentats du 13 novembre 2015 en France, une opération antiterroriste d’envergure est menée. Au cours de cet assaut, les forces de la BRI et du RAID sont appelées pour déloger des terroristes retranchés dans un appartement. 5 000 munitions sont tirées du côté des forces de l’ordre. Cet assaut aura blessé cinq policiers et tué une chienne prénommée Diesel appartenant au RAID. Du côté des terroristes, il y a 3 morts dont Abdelhamid Abaaoud et 8 personnes sont placées en garde à vue. D’après le procureur de la république, ces terroristes constituaient une nouvelle équipe et auraient pu passer à l’acte.
22/12/2015 Orléans(Loiret) 0 0 Un projet d’attentat est déjoué. Deux personnes sont interpellées et leur audition confirme qu’elles visaient des casernes militaires, des gendarmeries et des commissariats. Ces deux hommes âgés de 24 et 25 ans étaient en contact avec une ou plusieurs personne(s) basée(s) en Syrie. Ils avaient réuni les fonds et cherchaient activement à se procurer des armes pour passer le plus vite possible à l’acte. Ils sont mis en examen et placés en détention provisoire pour « association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste ». Depuis 2 ans, 10 attentats terroristes ont été déjoués par les services de sécurité français.
23/12/2015 Montpellier(Hérault) 0 0 Un couple est arrêté. Les services de renseignement français confirment qu’une femme radicalisée aurait préparé un attentat suicide. Elle avait un faux ventre de femme enceinte chez elle entouré d’aluminium, certainement pour placer des explosifs à l’intérieur et avait récemment fait des recherches sur les femmes kamikazes.
01/01/2016 Valence(Drôme) 0 2 Attaque à la voiture-bélier contre des militaires en faction devant la mosquée. Un soldat est blessé et un fidèle du lieu de culte est blessé par une balle perdue tirée par un des militaires. Le conducteur, un homme de 32 ans, est grièvement blessé par les tirs de riposte. Il explique son geste par la volonté de tuer des militaires. Des images de propagande djihadiste sont retrouvées sur son ordinateur
07/01/2016 Paris, 18e 0 0 Attaque à la hache contre des policiers au commissariat de la Goutte d’or dans le 18e arrondissement de Paris, par Tarek Belgacem, un Tunisien de 24 ans, qui a été aussitôt abattu par la police. L’assaillant portait une ceinture d’explosif factice et une lettre de revendication au nom de l’État islamique. Les enquêteurs ont aussi découvert sur son portable une image du drapeau de Daesh 3.
11/01/2016 Marseille(Bouches-du-Rhône) 0 1 Attaque à la machette contre un enseignant juif portant une kippa par un adolescent de 15 ans se revendiquant soutien de l’État islamique. L’enseignant parvient à se défendre en parant les coups avec un exemplaire de la Torah. Il ne souffre que de blessures légères mais garde de fortes séquelles psychologiques. En mars 2017, l’agresseur est condamné à sept ans de prison et cinq ans de suivi sociojudiciaire dans ce qui est le premier procès terroriste criminel devant le tribunal pour enfants de Paris
24/03/2016 Argenteuil, (Val-d’Oise) 0 0 Reda Kriket est arrêté alors qu’il préparait un attentat à un stade avancé sur le sol français. Un deuxième homme, Abderahmane Ameuroud, en relation avec la préparation de l’attentat d’Argenteuil est arrêté le lendemain à Bruxelles en Belgique. Un autre homme, Anis Bahri est arrêté à Rotterdam, son numéro de téléphone avait été retrouvé dans l’appartement d’Argenteuil. Le djihadiste français Boubaker El Hakim est suspecté d’être impliqué « dans la conception et la direction du projet » de Reda Kriket que le procureur François Molin avait décrit comme « la commission d’une action d’une extrême violence ». Le 4 mai 2017 la Belgique remet à la France trois complices présumés interpellés le 25 mars 2016 à Bruxelles. Ils sont mis en examen et écroués en France
13/06/2016 Magnanville(Yvelines) 2 0 Double meurtre du 13 juin 2016 perpétré par Larossi Abballa attaque un commandant de police et sa compagne également fonctionnaire de police, à l’arme blanche à leur domicile. Le RAID intervient et abat le terroriste présumé, tandis que le fils du couple est retrouvé vivant dans la maison. Le soir, le parquet antiterroriste de Paris se saisit de l’enquête et dans la nuit, Daech revendique l’action par la voie de son agence9. Le meurtrier, déjà condamné pour divers délits, et pour « association de malfaiteurs avec une entreprise terroriste » dans le cadre d’une filière djihadiste au Pakistan, avait suivi et surveillé ses victimes au préalable
13/06/2016 Carcassonne 0 0 Vers 21 heures, un homme de 22 ans fiché S proche du groupe Front-al-Nosra est interpellé in extremis en gare de Carcassonne en possession d’un couteau et d’un marteau. En garde a vue le suspect a déclaré vouloir s’en prendre à des touristes anglais ou américain ainsi qu’a des forces de l’ordre
14/07/2016 Nice (Alpes-Maritimes) 86 434 Attentat du 14 juillet 2016 perpétré par Mohamed Lahouaiej Bouhlel est commis au moyen d’un poids lourd parcourant deux kilomètres sur la promenade des Anglais au travers d’une foule de personnes à l’issue du feu d’artifice donné pour la Fête nationale française. Le conducteur est abattu par les policiers. L’État islamique revendique l’attaque le 16 juillet. Le bilan est de 86 morts dont une dizaine d’enfants et 434 blessés.
26/07/2016 Saint-Étienne-du-Rouvray(Seine-Maritime) 1 1 Attentat de l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray perpétré par deux individus armés de couteaux prenant en otage un prêtre, deux religieuses et deux paroissiens dans une église. Les preneurs d’otage égorgent le prêtre et tentent de tuer un paroissien qui est grièvement blessé. Les deux terroristes sont abattus par la BRI11. L’État islamique revendique l’attaque
03/09/2016 Metz 0 0 Attentats déjoués à Metz de deux marocains, Redouane Dahbi et Ayyoub Sadki voulant perpétrer plusieurs attaques dont à l’arme à feu dans des restaurants et une boite de nuit, une avec un camion bélier ainsi qu’une autre brûlant des immeubles. Les deux suspects sont arrêtés au Maroc. Ces attaques seraient encadrées par l’État Islamique
04/09/2016 Paris 0 0 Tentative d’attentat terroriste ayant pour cible les abords de la cathédrale Notre-Dame de Paris commandité par l’État islamique, à l’aide d’une voiture piégée par un commando de trois femmes, envisageant aussi de d’attaquer, la gare de Lyon à Paris et celle de Boussy Saint-Antoinepar des projets « d’attentat kamikaze » ainsi qu’à des policiers
19/11/2016 Strasbourg, (Bas-Rhin) 0 0 Attentat déjoués d’un commando de quatre hommes, téléguidé par l’État islamique est arrêté par le RAID à Strasbourg. Ils s’apprêtaient à attaquer le 1er décembre et envisageaient plusieurs cibles à Paris : le siège de la police judiciaire parisienne, le marché de Noël des Champs-Élysées, le parc d’attractions Disneyland Paris, des terrasses de cafés dans le nord-est de la capitale, une station de métro parisien et plusieurs lieux de cultes. Plusieurs armes ont été retrouvées lors des perquisitions, dont un pistolet-mitrailleur et des pistolets automatiques
20/11/2016 Marseille, (Bouches-du-Rhône) 0 0 Deux personnes sont arrêtées dans le cadre d’une opération anti-terroriste, qui auraient projeté un attentat dans les marchés de Noël. Des armeset des revendications faisant allégeance à l’État islamique ont été retrouvées lors de la perquisition. L’attentat commandité par l’État islamiquedevait être simultané avec les personnes interpellées la veille à Strasbourg
03/02/2017 Paris 0 1 Attaque contre des militaires au Carrousel du Louvre perpétré par un Égyptien âgé de 29 ans contre une patrouille de l’opération Sentinelle à proximité du musée du Louvre à Paris. Un des militaires est blessé, alors qu’un autre ouvre le feu sur l’assaillant et le blesse grièvement. Le Premier ministre indique qu’il s’agit d’une « attaque terroriste »
10/02/2017 Montpellier, Marseille 0 0 Interpellation à Montpellier de deux hommes fichés S et une femme qui avaient comme projet une action kamikaze sur le territoire français. Plusieurs dizaines de grammes de TATP ont été retrouvés dans le domicile d’un des suspects45. Le 21 février, deux hommes en liens avec le groupe de Montpellier sont arrêtés à Marseille et Clermont-Ferrand et mis en examen le 25 février, les enquêteurs ont retrouvés lors des perquisitions deux gilets tactiques ainsi que des documents de propagande djihadiste21.
15/02/2017 Lille 0 0 Un étudiant lillois de 18 ans est interpellé par les hommes de la DGSI et mis en examen pour avoir voulu commettre un attentat « contre des policiers, des militaires et des civils »46 dans la métropole lilloise
04/03/2017 Clichy-sous-bois 0 0 Quatre membres d’une même famille sont mis en examen après la découverte de plusieurs composants permettant la fabrication de TATP
05/03/2017 Creil, Paris 0 0 Trois mineures radicalisées sont mises en examen pour avoir envisagées de commettre des actions violentes sur le territoire national. Ces trois mineures étaient en relation avec le djihadiste Rachid Kassim via Telegram23.
16/03/2017 Paris 0 1 Explosion d’un colis piégé contre le FMI à Paris, François Hollande dénonce un « attentat » L’attaque est revendiqué la Conspiration des cellules de feu. Le bilan est d’un blessé
18/03/2017 Aéroport de Paris-Orly 0 0 Attaque à l’aéroport de Paris-Orly perpétrée par un homme de 39 ans d’origine tunisienne connu des services de renseignement contre une patrouille de l’opération Sentinelle où l’individu a tenté de s’emparer d’un fusil d’assaut FAMAS et ensuite pris en otage une militaire, déclarant « je suis là pour mourir par Allah ». L’assaillant a été abattu. Plus tôt dans la journée il a ouvert le feu contre des policiers et en blesse un lors d’un contrôle de police à Stains.
24/03/2017 Dijon 0 0 Une femme dont le visage était entièrement dissimulé sous un voile et connue de la DGSI comme étant radicalisée est arrêtée par la police alors qu’elle menaçait les passants avec un couteau et tentait de rentrer dans les boutiques du centre ville et dans une église
18/04/2017 Marseille 0 0 Deux hommes de nationalité française de 23 et 29 ans, Clément Baur et Mahiedine Merabet, anciens détenus à la prison de Sequedin fichés S, sont arrêtés à Marseille par la DGSI, qui semblaient projeter de commettre un attentat contre un candidat à l’élection présidentielle française. Plusieurs armes et d’importantes quantités d’explosifs (plus de 3 kg de TATP) et une grenade artisanale ainsi qu’un drapeau de l’État islamiquesont saisis. Très mobile entre la France, l’Allemagne et la Belgique, notamment vers Verviers, Baur ferait également l’objet d’une enquête en Belgique. Les services de renseignements les ont identifiés grâce à interception d’une vidéo ou les suspects prêtent allégeance à l’État islamique
20/04/2017 Champs-Élysées, (Paris) 1 3 Attentat sur l’avenue des Champs-Élysées contre des policiers par un homme de 39 ans. À 20 h 50 un homme attaque un car de police sur l’Avenue des Champs-Élysées. Un policier est tué et deux autres sont blessés, dont un grièvement ; une passante est légèrement blessée. L’assaillant est abattu par des tirs de riposte. L’État islamique revendique rapidement l’attaque par son agence de propagande Amaq
02/05/2017 Bihorel, Roanne et Villeneuve-d’Ascq 0 0 Quatre hommes et une femme sont interpellés par la DGSI à leur domicile suite à des messages laissant entendre la possibilité d’une action violente. Le suspect interpellé à Roanne est un proche du djihadiste Rachid Kassim (probablement abattu par un drone en février 2017 en Irak). Lors de ces perquisitions deux armes de poing et deux fusils-mitrailleurs sont saisies28. Les enquêteurs ont également retrouvé une vidéo d’allégeance au groupe terroriste État islamique
05/05/2017 Évreux 0 0 Un ancien militaire radicalisé, habillé en tenue de militaire, portant les insignes de Daesh à la place des galons sur son uniforme, a été arrêté près de la base militaire aérienne 105. Un fusil à pompe et des munitions ont été retrouvé dans des fourrés près de la base ainsi que deux armes de catégorie D, des revolvers à poudre. Les enquêteurs ont également trouvé une clé USB sur laquelle il y avait une vidéo faisant allégeance à l’État islamique . Le suspect a reconnu en garde à vue vouloir commettre une attaque au nom du groupe terroriste État islamique. Il s’agit de la troisième attaque déjouée en France lors des élections présidentielles de 2017.
24/05/2017 Haubourdin et Lille 0 0 La DGSI avec l’appui du RAID interpellent deux femmes dans leurs appartements respectifs. Les suspectes se seraient réjouies de l’attentat de Manchester et auraient affirmées être « prêtes à passer à l’action » sur les réseaux sociaux. Par ailleurs elles auraient fréquemment établi des contacts avec la Syrie
06/06/2017 Notre-Dame de Paris 0 0 Attaque au marteau contre des policiers à Notre-Dame de Paris, par un homme se proclamant « soldat du Califat ». L’un des agents riposte immédiatement en tirant et blesse grièvement l’assaillant au thorax. Deux couteaux sont découverts sur celui-ci. Lors des perquisitions, les enquêteurs trouvent une vidéo d’allégeance à l’État islamique. Le bilan est de deux blessés dont l’assaillant Ce dernier, Farid Ikken, est un doctorant algérien de 40 ans. Ancien journaliste, il a travaillé en Suède – où il a obtenu en 2009 le Prix national du journaliste contre la discrimination, décerné par la Commission européenne – puis dans son pays natal. Installé en France pour y rédiger une thèse, il semble s’être radicalisé individuellement sur Internet
19/06/2017 Avenue des Champs-Élysées, Paris 0 0 Attaque à la voiture-kamikaze contre un fourgon de gendarmerie où se trouvaient 8 hommes par un individu de 33 ans, fiché S. La voiture a pris feu, mais l’incendie est rapidement maîtrisé. Lors de la perquisition de celle-ci, des munitions, plusieurs armes de poing, une kalachnikov, des explosifsainsi qu’une bonbonne de gaz sont retrouvés. 1 mort ( l’assaillant). Cet assaillant, terroriste présumé, est un homme âgé de 31 ans issu d’une famille salafiste et fiché S pour son appartenance à la mouvance islamiste radicale depuis septembre 201513. L’exploration du contenu de l’ordinateur portable retrouvé dans la voiture a permit de découvrir qu’il avait envoyé sous un faux nom à plusieurs médias le 29 mai 2017 une lettre de menaces. Il avait sollicité un permis de port d’armes pour pratique de tir sportif15. Depuis 2014, il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt tunisien pour des faits de terrorisme16. Une lettre d’allégeance à l’État islamique est trouvée dans le domicile du terroriste, le groupe terroriste revendiquera l’attaque le 13 juillet 2017 dans un communiqué officiel de son magazine de propagande Rumiyah
05/07/2017 Lille et Anderlecht (Belgique) 0 0 Une opération anti-terroriste franco-belge permet l’arrestation de quatre personnes à Anderlecht ainsi qu’un homme à Lille. Ces personnes sont liées au groupe de motards belge, les Kamikaze Riders. Lors des perquisitions plusieurs armes de types Kalachnikov sont découvertes, une quinzaine de chargeurs, des munitions, des gilets pare-balles, deux uniformes de police ainsi que plusieurs détonateurs35. Le lendemain de l’opération la Belgique déclare rechercher « plusieurs suspects de terrorisme ». Le porte parole du parquet fédéral belge ajoute « Nous craignons qu’ils se sentent acculés après les perquisitions. Nous craignons par conséquent la même réaction que le 22 mars 2016″36 faisant référence aux attaques terroristes perpétrées à Bruxelles quelque temps après l’arrestation de Salah Abdeslam, dernier suspect clé des attentats de Paris le 13 novembre 2015.
09/08/2017 Levallois-Perret 0 6 Attaque contre des militaires à Levallois-Perret par un homme à l’aide d’une voiture-bélier contre une patrouille de l’opération Sentinelle. 6 militaires sont blessés dont 2 dans un état grave, le parquet antiterroriste a saisi l’enquête. Quelques heures plus tard le terroriste Hamou B. sera touché par cinq tirs lors de son interpellation sur l’autouroute A16 par la Brigade de recherche et d’intervention.
22/08/2017 Seine-Saint-Denis 0 0 Un homme radicalisé est interpellé par la DGSI et la RAID dans son appartement. Lors de sa garde à vue l’homme reconnait avoir voulu commettre un attentat et cherchait à se procurer une ou plusieurs armes. L’individu envisageait plusieurs cibles dont des boites de nuits.
23/03/2018 Trèbes 4 16 Redouane Lakdim prend en otages des clients du Super U de Trèbes. Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame se propose en échange de la libération d’une otage. Il est tué. Le GIGN donne l’assaut et tue le terroriste.

Emmanuel Macron a humilié les Armées. Qui peut-il encore duper ?

Le 20 juillet dernier sur la base d’Istres, Emmanuel Macron adressait quelques mots doux aux militaires dans une belle combinaison de pilote de chasse, ornée des insignes «Emmanuel Macron – Armée de l’air» et «Forces Stratégiques Aériennes», lui qui fut exempté de service militaire ! On se souvient de Tom Cruise dans Top Gun ou de Georges Bush va-t-en-guerre sur le pont du porte-avion USS Abraham Lincoln : quel mimétisme hollywoodien !

Cette mascarade de communication révèle en réalité un grave divorce entre Emmanuel Macron chef des Armées et … les Armées, en raison d’une dramatique erreur d’analyse sur les moyens à allouer pour notre défense nationale.

Retour sur les événements qui l’ont amené à dévoiler son imposture sur l’un des sujets les plus critiques pour notre Nation :

Emmanuel Macron candidat : +18 milliards pour la Défense

Outre le rétablissement du Service Militaire obligatoire, promesse qu’il ferait bien de ne pas tenir, Emmanuel Macron candidat avait tenu compte de l’obsolescence des équipements et de la montée des menaces. Il s’était engagé à porter le budget de la Défense à 2 % du PIB d’ici à 2025. Il avait donc promis une trajectoire d’augmentation légitime des moyens pour que ceux-ci atteignent, hors pensions et hors surcoût des Opex (opérations extérieures), plus de 50 milliards d’euros, contre 32 milliards en 2017.

Emmanuel Macron président : la Grande Muette première variable d’ajustement budgétaire

Après le temps des promesses, voilà Macron et son équipe dans la réalité, en l’absence de tout programme de redressement digne de ce nom. Face au mur de la dette et sans initiatives majeures de transformation de notre modèle économique et social, il est contraint de raboter sévèrement. C’est l’opportuniste Gérald Darmanin qui l’annonce le mardi 11 juillet : la Grande Muette sera la première variable d’ajustement de l’Etat par une réduction budgétaire de 850 millions.

Le lendemain, mercredi 12 juillet, le CEMA Pierre de Villiers est auditionné par la commission Défense de l’Assemblée Nationale. Voici son audition, qui mérite d’être lue en détail tant elle est précise et pertinente :

Emmanuel Macron Jupiter : de la Défense Nationale à la défense de son image

Le jour suivant, le 13 juillet, Macron recadre sèchement le CEMA dans son discours aux Armées la veille de la fête nationale. Ce recadrage inutile et mesquin sonne comme une humiliation, en particulier dans le contexte du reniement de sa promesse de campagne.

Sans surprise, Pierre de Villiers sauve son honneur en démissionnant le 19 juillet. Le personnel de l’Etat-major lui fait une impressionnante haie d’honneur à l’occasion de son départ.

Le nouveau CEMA, le général Lecointre, rend lui aussi un hommage appuyée à Pierre de Villiers :

Malgré tout, Emmanuel Macron décide de poursuivre son humiliation par l’intermédiaire de son porte-flingue Christophe Castaner qui déclare par voix de presse:

Pierre de Villiers accordera un entretien à Causeur quelques jours plus tard. Fin de l’affaire.


Avec le recul de l’été, que penser de cette grave affaire ?

A l’heure où la Nation est exposée sur de nombreux théâtres d’opérations extérieures, où le terrorisme sévit mois après mois sur la scène intérieure, où les tensions géopolitiques sont croissantes, l’augmentation des moyens militaires et des postes régaliens d’une manière générale devrait être une évidence pour tous.

Comme le résume Rafik Smati, Emmanuel Macron sacrifie ici le long-terme et renonce dès l’année 1 de son quinquennat à l’amélioration de notre Défense Nationale, alors qu’il s’agissait de l’un de ses principaux engagements.

Plusieurs anciens militaires se sont exprimés sur le sujet également. Notons :

Enfin, Causeur a publié ce mois-ci, un mois après l’affaire, une excellente analyse qui permet de comprendre ce divorce profond entre Macron et les Armées.


Vous avez aimé notre article ? Postez un commentaire et abonnez vous à notre newsletter : S’inscrire à la Newsletter

François Fillon : « J’irai jusqu’à la victoire »

François Fillon porte le seul projet crédible et efficace. Crédible car il détaille les mesures, leurs modalités de mise en oeuvre et leur chiffrage. Efficace car il répond aux enjeux gigantesques du pays pour le remettre dans la bonne direction, le redresser et lui redonner sa grandeur.  Personne ne le conteste ! Face à ce projet travaillé depuis 3 ans avec sérieux, la médiocrité des programmes concurrents est affligeante. Alors « le chœur de tous ceux qui ne veulent rien changer s’est déchaîné » comme l’explique François Fillon dans son discours de la mutualité.

Sécurité, Santé, Emploi: des réponses fortes aux enjeux clefs du pays

Sécurité : C’est à Compiègne, le 15 février en compagnie de Xavier Bertrand, que François Fillon a détaillé à nouveau des mesures pour permettre d’assurer notre sécurité:

Pour ne voir que les principaux extraits, voici une excellente vidéo de synthèse :


Il y a notamment annoncé une mesure clef qui sera une réponse efficace aux  multiples scènes inacceptables de violence des semaines passées: abaisser la majorité pénale à 16 ans. Une majorité de Français est favorable à cette mesure :

Pour rappel nous avions déjà publié un billet sur le thème de la sécurité et de l’immigration le 15 janvier dernier : Sécurité: discours de combat de François Fillon !

Santé : Le 21 février, François Fillon a présenté son projet Santé à l’occasion d’un discours à la Mutualité. Cette présentation fait suite à la vaste consultation des professions de Santé, telle qu’il l’avait annoncé en début d’année. La presse a fait de bons échos de ce projet ajusté qui allie le maintien des principes fondateurs de la sécurité sociale, universelle et obligatoire, et sa réforme pour en assurer sa survie et sa pérennité :

Vous pouvez lire l’intégralité du discours sur son  site  : Sauver le système de santé avec François Fillon

Le Parisien à réalisé un interview de François Fillon: Santé : « On a rebâti, enrichi, amélioré le projet »

Emploi : Jeudi 23 février 2017, François Fillon participait au forum de la Fédération Nationale des Travaux Publics. À cette occasion, il est revenu sur ses propositions en matière économique. Un seul objectif: le plein emploi !

La détermination de François Fillon a faire la pédagogie de son programme est impressionnante. Il déroule au fil des jours, dans un nouveau tour de France, les piliers de son programme pour mieux nous protéger dans ce qui nous est précieux: notre sécurité, notre santé, notre travail. Ce courage de la vérité nous vaut de nombreux messages de soutien des Français partout en France qui voient en François Fillon le seul homme d’Etat en mesure de remettre notre pays debout.

Actualité politique: entre vacuité et acharnement, François Fillon affirme qu’il ira jusqu’à la victoire

De l’autre côté, c’est la soupe à la démagogie ! AUCUN programme ne tient la route ! La France est au bord du gouffre, mais la machine à acheter les électeurs tourne à fond dans toutes les écuries !


Pas un seul pour rattraper les autres ! Le Pen, Macron, Hamon et Mélenchon ont tous décidé de troquer notre souveraineté économique contre des promesses électorales intenables.

Mais cela ne suffit pas ! Il faut que Bayrou et Macron se lancent dans une alliance improbable qui montre ce que nous Français ne supportons plus : un retournement de veste hallucinant.  A ce titre, l’anecdote de François-Xavier Bellamy est sidérante :


Une très bonne analyse d’Yves Thréard a été faite sur cette alliance:

Face à la vacuité des projets des adversaires de François Fillon, face à l’acharnement dont sa personne et sa famille font l’objet, dénonçons avec lui ces attaques indignes et soutenons le avec force !

Pour conclure, voici l’interview de François Fillon donné au Figaro le 18 février 2017 : « J’irai jusqu’à la victoire ». Cher François Fillon, nous vous y accompagnerons. Vous pouvez compter sur nous !

Sécurité: discours de combat de François Fillon !

Les vagues d’attentats sanguinaires que nous avons subi et le martyre des peuples du moyen-orient amènent François Fillon à faire de nombreux déplacements pour rencontrer les acteurs sur le terrain et valider son programme Sécurité. Il s’est récemment déplacé aux Etats-Unis pour rencontrer des spécialistes de la sécurité, au Kurdistan irakien sur la ligne de front ou encore au Mali auprès des militaires de la force Barkhane.

Le 9 janvier, François Fillon rendait hommage aux victimes de la prise d’otage de l’Hyper Cacher et nous offre à cette occasion un communiqué:

Quelques jours plus tôt, plusieurs de ses premiers soutiens dont Gérard Larcher, Sophie Primas et Catherine Deroche étaient à Jérusalem pour rendre  hommage aux victimes de l’attentat de Toulouse :


Un récit de leur visite est disponible sur le compte Facebook du Député Meyer Habib:

Le 11 janvier matin, François Fillon était au micro de Jean-Jacques Bourdin pour évoquer les sujets de sécurité et d’immigration, sujets majeurs de son projet :

François Fillon est ensuite parti pour Nice et a clôturé sa journée par son premier discours de campagne présidentielle. Rappelons que c’est suite au terrible attentat de Nice qu’il a décidé de rédiger son dernier livre « Vaincre le terrorisme islamique ».

Voici quelques photos et messages laissés sur le compte Twitter de François Fillon lors de son déplacement aux côtés d’Eric Ciotti:


Le discours de François Fillon tenu à Nice a été remarquable. Il a principalement porté sur la sécurité, la lutte contre l’islam radical, le contrôle des frontières et l’immigration. Il a non seulement confirmé les mesures déjà proposées dans son livre ou programme lors des primaires, mais en plus apporté de nombreuses détails sur les mesures clefs. Le texte de son discours est disponible sur le site de campagne Fillon2017.fr : « La France doit réduire son immigration légale au strict minimum » . Voici également la vidéo intégrale:

A l’occasion de ce déplacement à Nice, François Fillon a été interviewé par Nice Matin : « Il faut une immigration minimale et très contrôlée »

Le 14 janvier, c’est à Paris que François Fillon s’est exprimé au Conseil National des Républicains. Il y a reçu officiellement son investiture, par une famille politique rassemblée et unie pour soutenir son projet de redressement national. Le texte de son discours est également disponible sur le site de campagne Fillon2017.fr : « Je n’ai qu’un mot d’ordre : unité et engagement total pour la victoire ! »

Voici quelques éléments clefs des deux discours de François Fillon relatifs à la sécurité et à l’immigration. Les grands enjeux cités ont été:

  • Destruction de l’Etat islamique
  • Lutte sans merci contre l’islamisme radical en France
  • Impunité zéro pour la délinquance avec augmentation des moyens régaliens
  • Immigration minimale et très contrôlée.

Parmi l’ensemble des mesures présentes dans le programme de François Fillon, et complétées à l’occasion de ces deux discours, se trouvent notamment:

  • politique ferme d’expulsion des étrangers en situation irrégulière vers leur pays d’origine
  • renégociation des accords de Schengen
  • dissolution immédiate de tous les mouvements qui se réclament du « salafisme » ou des frères musulmans
  • strict contrôle administratif du culte musulman
  • équipement des forces de sécurité et notamment sur tout ce qui relève des nouvelles technologies pour cerner et chasser la délinquance
  • application du livre IV du code pénal permettant de condamner jusqu’à 30 ans des Français reconnus coupables d’intelligence avec l’ennemi
  • rétablissement des peines planchers pour les récidivistes
  • traque et neutralisation des réseaux de passeurs
  • réduction des délais de procédures notamment pour le droit d’asile (nombreux détails dans son discours de Nice)
  • quotas d’immigration définis chaque année par le Parlement limitant le nombre d’étrangers qui pourront être admis en France, en fonction de nos besoins économiques et de nos capacités d’intégration, y compris le regroupement familial
  • renégociation de la directive sur les travailleurs détachés
  • conditionnement des prestations sociales à une durée de résidence préalable pour les étrangers en situation régulière
  • suppression de l’AME (aide médicale d’Etat) et remplacement par la seule prise en charge des urgences médicales et des maladies infectieuses
  • expulsion des étrangers condamnés pour des crimes et délits
  • portée de la durée minimale de résidence en France exigée d’un candidat à la naturalisation sera portée à 8 ans (nombreux détails sur la naturalisation dans son discours de Nice)

François Fillon totalement engagé pour la sécurité des Français

A peine la primaire de la droite gagnée, François Fillon rappelle son engagement total pour la sécurité des Français, la défense nationale et la paix au Moyen-Orient et en Afrique.

Le 15 décembre dernier, il adressait un communiqué de presse à propos de la situation à Alep. Il y appelle la France, mais aussi l’Europe, à changer radicalement de politique étrangère en Syrie, dont le peuple vit le martyre. Ce communiqué est disponible sur le site de campagne de François Fillon : Déclaration de François Fillon sur la situation à Alep

Les Européens ne sont pas responsables des crimes commis en Syrie, mais un jour, l’Histoire dira qu’ils sont coupables de n’avoir rien fait pour les en empêcher.

Le WE suivant, il réalise son premier voyage à l’étranger en tant que candidat, et passe 48h auprès des 4.000 soldats de l’opération Barkhane, au Mali et au Niger. Nos soldats sont sur le front de la lutte contre le terrorisme islamique au Sahel, où la France joue un rôle déterminant. François Fillon a également rencontré les armées malienne et nigérienne ainsi que leurs chefs d’Etat.
Le déplacement de François Fillon a été suivi par Paris Match qui a titré : Au Mali, Fillon endosse le costume de « chef de guerre ». Un article intéressant a également été produit par RFI Afrique : François Fillon: les coulisses de sa visite au Sahel et l’ambition du candidat.


Et le soir du réveillon, François Fillon était auprès des policiers, des pompiers et de bénévoles au service des plus démunis.

Ces premiers déplacements en tant que candidat à l’élection présidentielle sont des signaux et témoignages forts. Ils démontrent son engagement total pour assurer la sécurité des Français, sur le territoire national comme à l’étranger.

François Fillon a notamment fixé comme priorité la lutte sans merci contre le totalitarisme islamique, comme le prouve son dernier livre « Vaincre le totalitarisme islamique ».

Il s’est également engagé résolument pour plus de moyens : 12 milliards d’euros supplémentaires seront octroyés pour les postes régaliens de la justice, police, gendarmerie et défense. Les principales propositions du projet de François Fillon sur ces sujets critiques sont disponibles sur son site de campagne:

François Fillon cogne fort sans en avoir l’air

ffAu fil des interventions télévisées, les Français redécouvrent François Fillon. Les journalistes reconnaissent  enfin que la compétition en « première division » se fait à 3. Cette exposition médiatique légitime lui permet de faire une accélération dans toutes les enquêtes ! Voici quelques réactions :



Ces réactions sont le reflet des enquêtes qui ont été réalisées pendant l’émission. François Fillon arrive systématiquement premier (Figaro et Le Point) ou deuxième (M6 ou Valeurs Actuelles) :

sondagespanel

D’ailleurs, depuis un mois, les tendances de l’application GOV sont excellentes. Cette application, qui s’affiche comme la météo de l’opinion, indique les tendances de fond et prédit les futurs changements dans les intentions de vote. On constate une forte montée en puissance de François Fillon, une chute continue d’Alain Juppé et un niveau faible d’engagement pour Nicolas Sarkozy:

gov

Ce qui surprend probablement beaucoup les Français et journalistes, c’est que François Fillon cogne dur sans en avoir l’air ! Il l’avait démontré lors de l’Emission politique face à de forts contradicteurs. Lors du 2ème débat, il rappelle par exemple que rendre apatride des combattants de la France ne l’empêchera pas de dormir. C’est le seul candidat de la primaire à avoir des positions aussi déterminées dans la lutte contre le totalitarisme islamique et pour la sécurité des Français.

Ce sont sans doute ces positions qui ont donné l’inspiration à  Zemmour pour l’excellent billet ci-dessous ou les mentions très positives des journalistes dans l’émission « C’est dans l’air ».

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

Seo wordpress plugin by www.seowizard.org.