La santé d’une démocratie peut se mesurer à la confiance des citoyens dans leurs élus. La dernière enquête de confiance politique du CEVIPOF (comme toutes les autres sur ce sujet) montre un déclin de la confiance des Français dans les institutions et leurs personnalités politiques, y compris locales : 55% de confiance dans le maire, 40% dans les conseilleurs départementaux et  régionaux, 35% dans le député (janvier 2018). C’est un problème majeur alors que de nombreux élus ont un comportement parfaitement éthique et sont au service de la communauté nationale et locale.

Afin de restaurer la confiance et améliorer la santé de notre démocratie, la lutte contre la corruption est centrale. Elle est un obstacle majeur pour la démocratie puisqu’elle dégrade la légitimité des dirigeants, mais plus concrètement encore car elle favorise de mauvaises décisions politiques, contraires à l’intérêt général et dont les conséquences pour la communauté peuvent porter sur les finances publiques, la santé, l’environnement ou les libertés individuelles.

La plupart des pays disposent d’agences de lutte contre la corruption, telles que l’AFA en France. L’Europe propose aussi depuis longtemps des dispositifs de lutte contre la corruption. Au niveau mondial, la coalition Transparency International réalise un travail détaillé d’analyse et de communication sur l’état de la corruption dans le monde. Son dernier rapport de février 2018 positionne la France en 23ème position seulement parmi les 180 pays évalués, avec un score qui se dégrade légèrement depuis la création de l’index en 2012.

Transparency International propose notamment une carte de la corruption en France qui permet de prendre connaissance de tous les actes de corruption par territoire : Visualiser La Corruption

L’éthique et la lutte contre la corruption doit rester une priorité absolue pour le pays. Emmanuel Macron avait pris un engagement important dans ce sens : « Nous exigerons que le casier judiciaire B2 des candidats à des fonctions électives soit vierge ». Malheureusement, cet engagement n’a pas été tenu et a été retiré de la loi visant à rétablir la confiance dans l’action politique. Transparency International France vient de publier (22 avril) un rapport de bilan après cette première année du quinquennat. Il est disponible en lien dans l’article de synthèse de Marianne ci-dessous.

Transparency International fait de nombreuses propositions pour que la corruption soit jugulée et que les  démocraties puissent retrouver la confiance de leurs citoyens. Au niveau local, la corruption est souvent associée à des attributions de subventions, de logements ou d’appels d’offre. L’organisation propose en particulier un livre précis sur les standards minimum à appliquer pour les procédures d’achat publiques, que chaque collectivité peut s’approprier, et pour une bonne partie, mettre en œuvre : Limiter la corruption dans les achats publics – guide pratique

Le premier pilier du projet d’Objectif France concerne une réforme institutionnelle permettant la mise en œuvre des mesures suivantes :

  1. Limiter à 2 le nombre de mandats dans la durée
  2. Maintenir l’interdiction de cumul des mandats
  3. Promouvoir une équité entre fonctionnaires et salariés du privé voulant s’engager en politique
  4. Aider à la reconversion des élus après leurs mandats
  5. Contraindre à l’inéligibilité à vie en cas de condamnation pénale

Ces mesures visent à ouvrir le jeu démocratique et éviter que les postes soient monopolisés par des « professionnels » de la politique cherchant à conserver leurs fonctions aussi longtemps que possible.

Au-delà de ces mesures essentielles, c’est à chaque citoyen de s’intéresser à la chose publique, de contrôler dans la mesure de ses moyens l’utilisation des fonds publics et de promouvoir des programmes politiques mettant l’éthique et la lutte contre la corruption au cœur des priorités pour le pays.


Si vous souhaitez recevoir les informations d’Objectif France et participer à notre mouvement, vous pouvez vous inscrire ici: Recevoir la newsletter Objectif France


Quelques autres sources sur le sujet:

Agir contre la corruption

Corruption: le scandale caché – L’Express

Service Central de Prévention de la Corruption: La prévention de la corruption en France : état des lieux, chiffres clés, perspectives, jurisprudence

Lutte contre la corruption : vous pouvez agir ! Blog Mediapart

La France dans le cote obscur de la force – Blog Mediapart

La corruption des politiques coûte 120 milliards d’euros à l’Europe. – Blog Mediapart

Corruption, ca suffit – Blog Les Crises