Quelle émission surprenante ! Face à un François Fillon détendu, droit dans ses bottes, déterminé et convainquant, ce sont des invités atypiques et pour la plupart très agressifs que notre service public a décidé d’exposer:

  • La délégation CGT d’un hôpital qui nous explique qu’il n’est pas possible de travailler 39 heures mais qu’ils travaillent déjà 39 heures
  • Christine Angot, écriv-haine qu’elle n’a d’ailleurs pas réussie à la contenir
  • Aurélie Fillepetti, ancienne ministre frondeuse qui a réaffirmé les vieux dogmes socialistes qui ont conduit à tant de chômage sans chercher à dialoguer
  • Une professeur d’histoire, ancienne journaliste de Mediapart, qui offre à François Fillon un livre sur la déconstruction du mythe national

Seule une invitée Bretonne aura permis d’établir un dialogue et une échange constructif sur la manière dont le prochain président peut prendre en compte le drame du chômage. Dommage que France 2 n’ait pas compris que ces invités de la vraie vie étaient les plus pertinents pour un débat fructueux.

Malgré ce panel étonnant d’invités, François Fillon a pu expliquer son projet pour la France et répondre aux questions sur les accusations qui sont faites. Il a en particulier mis en cause solennellement le Président Hollande, qui a répondu par un communiqué dans l’heure. François Fillon appuie son accusation sur le livre « Bienvenue Place Beauvau – Police : les secrets inavouables d’un quinquennat« , qui sortait le lendemain de l’émission est qui est une véritable bombe. Le livre « Un président ne devrait pas dire ça » avait disqualifié François Hollande pour se présenter pour un nouveau quinquennat. Ce dernier pourrait révéler un immense scandale d’Etat. Plusieurs élus de droite ont formellement requis une enquête.

Le replay de l’émission est disponible sur le site de Replay de France 2. Voici une sélection des meilleurs extraits et réactions :