Les Yvelines avec Objectif France

Pour une droite courageuse dans les réformes économiques, ferme dans les valeurs, moderne et écologique

Hervé Novelli à Versailles : au centre du projet Fillon, il y a les entreprises !

Vous êtes entrepreneur, commerçant, artisan, profession libérale, dirigeant de PME ? Vous travaillez en entreprise ? Vous êtes convaincus que l’entreprise est le moteur de la croissance et de l’emploi ? Le projet de François Fillon est fait pour vous !

 

Ancien secrétaire d’Etat chargé des PME ainsi que du Commerce et de l’Artisanat dans les gouvernements de François Fillon, ancien député d’Indre-et-Loire et ancien parlementaire européen, Hervé Novelli est un homme politique présentant une caractéristique rare : partout où il est passé, dans les allées du Parlement comme dans les postes ministériels qui lui ont été confiés, il a été un authentique et efficace avocat de la cause des entreprises comme de celle des entrepreneurs. Avant d’entamer un parcours politique dans les années quatre-vingt, il a été dirigeant d’une PME familiale et n’a cessé depuis cette époque de se tenir en contacts étroits avec des entreprises de toutes tailles, un univers dont il est sans nul doute l’un des meilleurs connaisseurs au sein du monde politique français.
Ministre particulièrement actif et inventif, Hervé Novelli a été à l’inspirateur et l’artisan d’améliorations majeures de l’environnement juridique des entreprises : il est notamment le père du statut de l’auto-entrepreneur adopté dans le cadre de la loi de modernisation de l’économie du 4 août 2008, loi qui contenait aussi d’autres progrès notables tels que l’amélioration des délais de paiement et la création de la société par actions simplifiée, un cadre nouveau qui offre une plus grande souplesse aux créateurs et dirigeants d’entreprise sans oublier le statut d’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL), créé ultérieurement en 2010sous son impulsion.

A l’initiative de Guy Giquello, entrepreneur de terrain et animateur d’un groupe thématique d’entrepreneurs soutenant François Fillon, Hervé Novelli était à Versailles mardi dernier 28 février et s’exprimait devant une salle comble où étaient rassemblés des entrepreneurs, artisans, commerçants, dirigeants et responsables d’entreprise de Versailles et de ses environs.

« Les entreprises sont au coeur du programme de François Fillon ! », proclame Hervé Novelli. En France, l’Etat est devenu impuissant et, pour redresser le pays, il faut compter d’abord sur les entreprises parce que ce sont elles qui créent la richesse et la croissance. C’est pourquoi François Fillon a fait de la compétitivité le maître-mot de son projet : améliorer les marges des entreprises en allégeant les charges de plus de 60 milliards d’euros sur tous les salaires, lever tous les freins à l’investissement et donner confiance à ceux qui entreprennent en assurant la stabilité fiscale pour l’ensemble du quinquennat.

Même constat s’agissant des innombrables normes qui entravent en France l’esprit d’entreprise : « L’Etat impuissant se réfugie dans la tyrannie du tampon administratif et du contrôle ! ». C’est pourquoi François Fillon a fait de la maîtrise des normes une priorité absolue et c’est pourquoi il attache une importance primordiale à l’amaigrissement du Code du travail, lequel doit être ramené au niveau des normes sociales fondamentales tandis que le reste est renvoyé à la négociation dans l’entreprise voire au niveau des branches, c’est-à-dire au plus proche du terrain et des réalités humaines de la vie économique et sociale.

Face aux mutations de l’économie, en particulier celles nées des technologies du digital et d’Internet, François Fillon veut préparer l’avenir avec un nouveau « statut de prestataire indépendant » qui permettra de s’adapter aux nouvelles formes du travail, par exemple celles du commerce en ligne, tout en assurant une protection légitime aux entrepreneurs et d’élever les plafonds de chiffre d’affaires. S’agissant du RSI, François Fillon veut créer une Caisse de Protection des Indépendants qui permettra de respecter la spécificité des entrepreneurs indépendants et de l’initiative individuelle.

Une soirée riche en échanges concrets et denses entre un auditoire passionné et un orateur tout aussi passionné par la cause de l’entreprise, cet enjeu déterminant pour la France des prochaines années, oublié par tous les candidats mais dont François Fillon a fait la clé de son programme pour la France.

A propos d’Hervé Novelli


En tant que Député en 1993, Hervé Novelli cofonde le groupe « Audace pour l’emploi », qui réunit 42 députés issus du milieu entrepreneurial. Auteur d’un rapport sur le développement économique local et l’emploi au sein des petites et moyennes entreprises, il est également rapporteur de la commission d’enquête sur les aides à l’emploi, et rapporteur de la mission d’information sur l’application de la loi quinquennale pour l’emploi.

En juin 2007, Hervé Novelli est nommé secrétaire d’État chargé des Entreprises et du Commerce extérieur dans le gouvernement François Fillon II. Puis il devient secrétaire d’État chargé du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et Moyennes entreprises, du Tourisme et des Services.

En tant que ministre, Hervé Novelli fait voter la loi de modernisation de l’économie de 2008. Ce texte capital met notamment en place le statut d’auto-entrepreneur, destiné à faciliter le lancement et l’interruption d’une activité, entré en vigueur le 1er janvier 2009. Le dispositif rencontre énorme succès puisqu’en un an, l’objectif d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires généré par le « statut Novelli » est atteint. La France compte actuellement plus de 1.250.000 auto-entrepreneurs, malgré toutes les contraintes qu’est venu ajouter le gouvernement Hollande.

Hervé Novelli a également mis en place le statut d’EIRL (Entreprise individuelle à responsabilité limitée) qui permet notamment de protéger le patrimoine des artisans ou commerçants en cas de faillite.

Il a créé Wiki PME en 2015 qui se présente comme la « première communauté numérique et solidaire créée par des entrepreneurs pour des entrepreneurs »

Dans le cadre de la campagne présidentielle, il collabore directement avec François Fillon et a conçu de nombreuses mesures pour libérer l’énergie entrepreneuriale en France. A l’occasion d’une prise de parole dans la presse, il rappelait les lignes directrices du projet: « : « Donner la main aux entreprises en améliorant leur environnement fiscal, leur permettre de négocier au plus près de leur réalité, donner plus de liberté dans les investissements, proposer un statut du travailleur indépendant, aligner le régime fiscal sur celui des auto-entrepreneurs, en finir avec les 35 heures et les régimes de retraite exceptionnels… »

Vous pouvez consulter dans la presse :

Hervé Novelli : ambassadeur des entrepreneurs

Ils ont fait la victoire de François Fillon

A propos d’Entrepreneurs avec Fillon

De nombreux entrepreneurs et chefs d’entreprise se sont regroupés dans ce collectif « Entrepreneurs avec Fillon » pour contribuer au projet de François Fillon dont le premier objectif est le plein emploi. Le collectif est présidé par Loïc Leprince-Ringuet, entrepreneur et dirigeant de Small Business France et Béatrice de Montille, fondatrice et dirigeante de « Merci Maman ». Le collectif compte plus de 100 comités partout en France. Plusieurs grands entrepreneurs participent au collectif tels que Pierre DanonEric GerardStanislas de Bentzmann, Viviane Chaine-Riberio ou Karine Charbonnier.

Notons aussi le soutien de Henri de Castries grand chef d’entreprise et conseiller de François Fillon dans son équipe de campagne.

A propos du programme de François Fillon pour les entreprises

Le site de campagne de François Fillon présente le projet sous 30 rubriques. Chacune d’entre elles détaille les mesures du domaine et permet à chacun de voter et s’exprimer. Plus de 500.000 avis et commentaires de citoyens ont déjà été déposés.

Nous vous proposons de découvrir en particulier :

ENTREPRENDRE, C’EST PRENDRE SA VIE EN MAIN !

– Relever le défi de la compétitivité pour toutes nos entreprises

– En soutenant la croissance des PME et des ETI au travers d’un new deal entrepreneurial : faciliter le financement des PME, simplifier la gestion des entreprises en limitant les contraintes imposées et les risques encourus, encourager l’ensemble des acteurs susceptibles de devenir entrepreneurs, agir sur l’éducation et la recherche.

– En misant sur le dynamisme des TPE et des travailleurs indépendants.

COMPETITIVITE : OSONS ENFIN LA LIBERTÉ

– Supprimer les 35 heures

– Simplifier le droit du travail

– Rénover le dialogue social

– Combattre le chômage de masse en développant la formation en alternance et en améliorant l’efficacité de l’indemnisation chômage

– Baisser les charges pesant sur les entreprises et sur l’investissement pour créer un environnement plus favorable aux affaires et à l’innovation

INDEPENDANTS: LEVONS TOUS LES FREINS À LA CRÉATION D’EMPLOIS

– Libérer l’énergie de tous les Français : réforme auto-entreprise, franchise de TVA, statut de prestataire indépendant

– Assurer des régimes sociaux cohérents, efficaces, financés et ne conduisant pas à la précarité, dont la refonte du RSI

Vous adhérez au projet de François Fillon et voulez manifester vous aussi votre soutien à son projet au nom de la société civile ? Signez et partager cette pétition : Appel de la Société Civile pour défendre François Fillon et son projet

Précédent

François Fillon: La France libre ! La France debout !

Suivant

Femmes avec Fillon : Muriel Reus à Maisons-Laffite le 1er mars 2017

  1. Mrs NOVELLI et FILLON Merci de rajouter dans votre programme le concept Financement Alternatif : BOURSES DE VOISINAGE issue, des bourses régionales, relancé après 30 ans de sommeil par le cabinet CiiB (www.ciib.fr) et (www.bourse-de-voisinage.com)
    Ce concept a été rénové et adapté à notre époque par CiiB suite à la loi du 6 aout 2015 qui a adopté le principe de relancer des plateformes de cotations ou bourse dans les métropoles régionales en hexagone et dans les outre-mer afin de fournir un outil de circuit court de financement régional.
    Tel une start up, le CiiB créé en 1982, principal animateur des sept bourses régionales, (concept qui était promis à un fort développement national et européen si les bourses régionales n’avaient pas fermées) lance cette innovation qui permet à chaque entreprise d’installer sa propre mini bourse électronique individuelle, respectant l’esprit des règles AMF et EURONEXT. Supervisées par l’association Love Money pour les PME
    Ces mini bourses individuelles permettent aux actionnaires de négocier les actions de l’entreprise, entre eux, de gré à gré, et d’accueillir de nouveaux actionnaires. Elles permettent aussi à ces entreprises de lancer leurs augmentations de capital auprès de ses anciens actionnaires mais aussi vers l’épargne de voisinage et de proximité locale ou régionale.
    Jean didier SALWA contact@ciib.fr 06 14 85 19 15
    Voir aussi http://www.financement-alternatif.eu
    NB Nous avons rencontré François FILLON sur notre stand à PLANTE PME ou il s’est arrêté longuement et semblait pourtant visiblement très intéressé

  2. Mrs NOVELLI et FILLON Merci de rajouter dans votre programme le concept Financement Alternatif : BOURSES DE VOISINAGE issue, des bourses régionales, relancé après 30 ans de sommeil par le cabinet CiiB (www.ciib.fr) et (www.bourse-de-voisinage.com
    Ce concept a été rénové et adapté à notre époque par CiiB suite à la loi du 6 aout 2015 qui a adopté le principe de relancer des plateformes de cotations ou bourse dans les métropoles régionales en hexagone et dans les outre-mer afin de fournir un outil de circuit court de financement régional.
    Tel une start up, le CiiB créé en 1982, principal animateur des sept bourses régionales, (concept qui était promis à un fort développement national et européen si les bourses régionales n’avaient pas fermées) lance cette innovation qui permet à chaque entreprise d’installer sa propre mini bourse électronique individuelle, respectant l’esprit des règles AMF et EURONEXT. Supervisées par l’association Love Money pour les PME
    Ces mini bourses individuelles permettent aux actionnaires de négocier les actions de l’entreprise, entre eux, de gré à gré, et d’accueillir de nouveaux actionnaires. Elles permettent aussi à ces entreprises de lancer leurs augmentations de capital auprès de ses anciens actionnaires mais aussi vers l’épargne de voisinage et de proximité locale ou régionale.
    Jean didier SALWA contact@ciib.fr 06 14 85 19 15
    Voir aussi http://www.financement-alternatif.eu
    NB Nous avons rencontré François FILLON sur notre stand à PLANTE PME ou il s’est arrêté longuement et semblait pourtant visiblement très intéressé

  3. Tassone

    l’objectif du plein emploi passe bien sur par les entreprises .Mais il y a un sujet qui a ma connaissance n’est pas abordé : la fuite de nos jeunes à l’étranger ; ces jeunes ne sont pas uniquement des diplômés mais aussi ceux qui ayant acquis une expérience professionnelle réelle ne peuvent pas être reconnus ( en France) car la procédure de Validation des Acquis Professionnels ( ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle) relève du parcours du combattant et se révèle mission impossible…
    Or nos entrepreneurs continuent à recruter sur la base des diplômes et non sur la base de l’expérience professionnelle…Comment faire pour améliorer cela ???
    Marylène Tassone
    Ancienne élue à Noisy le Roi,
    retraitée, rotarienne à Saint Nom la Breteche

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

Seo wordpress plugin by www.seowizard.org.
%d blogueurs aiment cette page :