A peine la primaire de la droite gagnée, François Fillon rappelle son engagement total pour la sécurité des Français, la défense nationale et la paix au Moyen-Orient et en Afrique.

Le 15 décembre dernier, il adressait un communiqué de presse à propos de la situation à Alep. Il y appelle la France, mais aussi l’Europe, à changer radicalement de politique étrangère en Syrie, dont le peuple vit le martyre. Ce communiqué est disponible sur le site de campagne de François Fillon : Déclaration de François Fillon sur la situation à Alep

Les Européens ne sont pas responsables des crimes commis en Syrie, mais un jour, l’Histoire dira qu’ils sont coupables de n’avoir rien fait pour les en empêcher.

Le WE suivant, il réalise son premier voyage à l’étranger en tant que candidat, et passe 48h auprès des 4.000 soldats de l’opération Barkhane, au Mali et au Niger. Nos soldats sont sur le front de la lutte contre le terrorisme islamique au Sahel, où la France joue un rôle déterminant. François Fillon a également rencontré les armées malienne et nigérienne ainsi que leurs chefs d’Etat.
Le déplacement de François Fillon a été suivi par Paris Match qui a titré : Au Mali, Fillon endosse le costume de « chef de guerre ». Un article intéressant a également été produit par RFI Afrique : François Fillon: les coulisses de sa visite au Sahel et l’ambition du candidat.


Et le soir du réveillon, François Fillon était auprès des policiers, des pompiers et de bénévoles au service des plus démunis.

Ces premiers déplacements en tant que candidat à l’élection présidentielle sont des signaux et témoignages forts. Ils démontrent son engagement total pour assurer la sécurité des Français, sur le territoire national comme à l’étranger.

François Fillon a notamment fixé comme priorité la lutte sans merci contre le totalitarisme islamique, comme le prouve son dernier livre « Vaincre le totalitarisme islamique ».

Il s’est également engagé résolument pour plus de moyens : 12 milliards d’euros supplémentaires seront octroyés pour les postes régaliens de la justice, police, gendarmerie et défense. Les principales propositions du projet de François Fillon sur ces sujets critiques sont disponibles sur son site de campagne: